Skip to content

Amin

Amin est un étudiant de 20 ans résidant à Roncq près de Lille. Il étudie en deuxième année à en école de communication, forcé de suivre ses cours depuis sa chambre depuis maintenant neuf mois. Conscient de ne pas être le plus à plaindre, il souffre néanmoins de cet « enfermement » social qui le coupe de ses amis et de ses activités de loisir. Malgré les restrictions, Amin sort de chez lui. Le skateboard est sa passion et il ne peut s’empêcher de braver les interdits pour retrouver d’autres connaissances dans les parkings tous-terrains de la ville dès la nuit tombée. En meute , ils se sentent plus forts, plus vivants.

Privé de son voyage Erasmus en Uruguay, Amin ne désespère pas d’y partir. L’école prévoit de décaler tous les séjours pour Septembre 2021. En attendant, Amin travaille en soirée dans une pizzeria près de son domicile. Un rare moment de sociabilisation avec ses collègues du restaurant. La situation d’Amin témoigne du malaise dont souffrent de nombreux étudiants français. Une cellule d’écoute récemment ouverte par le gouvernement a révélé l’ampleur des pathologies mentales dont ils souffrent.

© Lucas Dumortier / Light Motiv